Comment réduire les ruptures de stock ?

Par Justine Demarque , le avril 14, 2022
produit en rupture de stock dans un magasin
()

Avez-vous déjà été confronté à cette situation : un client entre dans votre magasin et cherche directement un produit qu’il a vu sur votre site internet. Après avoir fait plusieurs recherches infructueuses, il demande un renseignement auprès d’un employé du magasin et celui-ci lui répond que le produit tant recherché est en rupture de stock. 

Déception et insatisfaction pour le client, une vente de perdue pour vous, les ruptures de stock peuvent entraîner de fortes conséquences pour toute entreprise. Alors que les causes possibles sont multiples, comment réussir à réduire les ruptures de stock ? Ce guide vous donne les clés pour y arriver.

À quel moment parle-t-on de rupture de stock ?

On parle de rupture de stock lorsque les réserves d’un produit sont épuisées alors qu’il existe toujours une demande. Une vente supplémentaire de ce produit est donc impossible pour cause d’indisponibilité de ce dernier. 

Une rupture peut être synonyme de succès du produit. En effet, cela traduit une forte demande de ce dernier et donc une augmentation du chiffre d’affaires. Toutefois, elle peut également traduire un manque d’anticipation ou bien une mauvaise gestion du stock. 

Bien qu’il soit toujours préférable d’éviter cette situation, elle arrive malgré tout plus souvent qu’on ne le pense. D’après des études en 2018-2019, le taux de rupture fut de près de 6% pour les hypermarchés en France. Selon le baromètre ECR-IRI, cela a résulté d’une perte de plus de 1,2 milliard d’euros pour ces acteurs en 2018. 

Pourquoi est-il important de prévenir les ruptures de stock ?

Des ruptures de stock à répétition peuvent détruire la confiance des clients envers votre marque et ainsi augmenter les coûts du service client. Pour les e-commerçants comme les commerçants, les clients sont insatisfaits par le service et l’expérience d’achat proposés.

Être en rupture de stock sur des produits que les clients veulent est synonyme de perte. Vous perdez la vente, la confiance de vos clients et vous risquez ainsi de les pousser à aller chez vos concurrents. Sachant que s’ils y passent une bonne expérience, ils risquent de ne jamais revenir. 

Voici comment la Harvard Business Review décrit la situation : « Les ruptures de stock provoquent des départs ». C’est vrai, autant pour les magasins de détail, que pour les e-commerces. Pour ces derniers, il est encore plus facile pour les clients de quitter leur site, de comparer et de se procéder à leurs achats en ligne ailleurs.

C’est pour ces raisons que la prévention des ruptures de stock doit figurer en tête de liste des priorités de toute entreprise. Les ruptures de stock possèdent une chose universelle : être néfaste pour presque tous les acteurs de la chaîne du commerce en ligne, à savoir les fournisseurs, les acheteurs, les vendeurs ainsi que les clients.

À lire également : Comment optimiser la gestion de vos stocks ? 

Quelles sont les causes possibles d’une rupture de stock ? 

Si ce phénomène est si fréquent, c’est parce qu’il peut se produire à cause de multiples facteurs, tels que :

    • Un pic inattendu de la demande 
    • Une mauvaise gestion des stocks
    • Un décalage entre les quantités enregistrées et la réalité
    • Un mauvais processus d’anticipation des besoins 
    • Un calcul imprécis du stock de sécurité
    • Des inventaires inexacts
    • Une erreur humaine dans la chaîne d’approvisionnement
    • Une inefficacité dans le réapprovisionnement et le réassortiment
    • De mauvaises pratiques d’exploitation des entrepôts

Ce ne sont là que quelques-unes des raisons pour lesquelles les ruptures de stock se produisent. Toutefois, la bonne nouvelle est que la plupart peuvent être évitées grâce à des processus et une gestion appropriés. Il existe des mesures spécifiques que vous pouvez prendre pour éviter les ruptures de stock.

Quel comportement adopter lorsque la rupture est déjà présente ? 

Dans le cas où la rupture de stock est déjà présente, il est recommandé de miser sur la transparence envers vos clients. Grâce à cela, vous limiterez les pots cassés en réduisant le sentiment de frustration de ces derniers. Imaginez que vous ne les mettez pas au courant de cette rupture de stock et qu’ils attendent impatiemment leur produit ? La confiance étant rompue, ils risqueraient donc d’aller chez un concurrent ou de nuire à votre image de marque en laissant un avis négatif par exemple. L’honnêteté est un gage de sérieux de votre part et de votre entreprise. 

Comment réduire les ruptures de stock ?

Alors, comment empêcher les ruptures de stock de nuire à votre entreprise ? Voici les actions qui peuvent vous aider : 

1. Réalisez des prévisions 

La première action clé pour réduire les ruptures de stock est l’anticipation. Bien que cette étape soit la plus évidente, elle reste toutefois assez complexe à mettre en œuvre. 

En effet, de nombreux facteurs entrent en ligne de compte dans l’élaboration de la stratégie prévisionnelle à savoir : les variations dues à la saisonnalité, aux pics de demande, aux périodes de suractivités (exemple : les soldes), les promotions etc. 

Afin de réaliser des prévisions aussi proches de la réalité que possible, il est recommandé de : 

    • Analyser l’historique de vos ventes et le cycle de vie de vos produits (phase de lancement, de croissance, de maturité ou de déclin)
    • Tenir compte de la marge d’erreur des estimations que vous effectuez 
    • Prévoir la saisonnalité de votre secteur et donc les pics d’activités possibles
    • Calculer vos prévisions à moyen et court terme 

De plus, suivre certains indicateurs logistiques peut également vous permettre d’assurer un bon contrôle et une bonne gestion de stock. Ces indicateurs sont : 

    • Le taux de rotation des stocks qui indique le nombre de fois où le stock total a été écoulé sur l’année. 
    • Le temps d’écoulement des stocks qui calcule le temps requis à l’écoulement d’un produit. 
    • La couverture de stock qui renseigne le nombre de jours pendant lesquels le stock sera capable de subvenir. 
    • Enfin, le taux de rupture de stock qui lui mesure la fréquence des ruptures et vous permet d’estimer les pertes réalisées afin d’ajuster les prochaines commandes. 

2. Élaborez différents stocks de réserve

Directement en lien avec le point précédent, la prévoyance est de mise pour limiter les risques de rupture de stock. En effet, s’appuyer sur des réserves permet de contrecarrer ce risque. Pour ce faire, plusieurs stocks doivent être mis en place, à savoir :

Le stock de sécurité. 

Ce surplus de stock a pour objectif de combler les aléas, les ruptures et les fluctuations possibles. Ainsi, vous ne vous laissez pas surprendre par un pic d’activité inédit par exemple. Ce stock assure un niveau minimum de produits disponibles. 

Afin de savoir lorsque le seuil du stock de sécurité est atteint, il est nécessaire de mettre en place un système d’alerte. Ensuite, un système automatisé de commande de réassort peut être réalisé.  

Toutefois, il est préférable de ne pas garder ce stock indéfiniment. En effet, il deviendrait alors un stock dit “dormant” ce qui représenterait des coûts supplémentaires. 

Le pool stock 

Il s’agit d’un léger surplus de stock qui vous permet de réagir rapidement lors de petites variations de demande quotidiennes 

Le stock de découplage 

Ce stock permet de remplacer rapidement un produit ou une partie du produit par un autre. 

3. Équipez-vous d’un logiciel de gestion de stock 

En utilisant un logiciel de gestion de stock, vous obtenez une vision globale et constamment mise à jour du niveau actuel de votre stock. 

Pour que votre inventaire soit précis, vous devez réduire autant que possible l’erreur humaine. En effet, un problème avec les processus réalisés manuellement est qu’ils sont plus enclins aux risques d’erreurs. C’est pourquoi des logiciels de gestion des stocks sont de véritables atouts au cœur des opérations de votre entrepôt.

En optant pour une stratégie d’inventaire continu où chaque mouvement d’entrée ou de sortie du stock est répertorié de manière instantanée, vous évitez le risque de rupture. Certains logiciels proposent des rapports de réapprovisionnement qui vous permettent de savoir quand vos niveaux de stock tombent en dessous de la quantité souhaitée.

Ainsi, plus de mauvaises surprises concernant le niveau de stock réel et celui retranscrit à la main. La précision du logiciel vous permet une vision à tout moment ainsi qu’une meilleure planification.

💡 À lire également : Top 13 des logiciels de gestion de stock

4. Réduisez les délais de livraison

En réduisant les délais de livraison des produits, à savoir le délai entre le moment où la commande est passée et celui où elle est honorée, vous réduisez les risques de tomber en rupture de stock. 

Bien sûr, le délai de fabrication peut être plus difficile à optimiser. Cela dépend bien sûr de votre fabricant ou de votre fournisseur et vous n’avez que très peu de marge d’action dessus. 

Toutefois, il vous est possible d’optimiser les délais de livraison de ces produits. Comment ? En faisant appel à un partenaire externe de livraison le jour même tel que Shippr. En effet, Shippr a fait de la livraison le jour même sa spécialité et opère toutes sortes de services de livraison : express, planifiée, fragile ou encore volumineuse. Les livraisons étant sur mesure, vous pouvez faire appel à Shippr lorsque vous avez un besoin en réapprovisionnement ou pour les transferts entre vos entrepôts et vos points de vente par exemple. 

Souhaitez-vous discuter de vos besoins en livraison avec un de nos experts ? Contactez-nous et découvrez quelles solutions de livraison adaptées à votre activité et vos besoins sont possibles.

Cet article vous a-t-il aidé ?

Note moyenne / 5. Nombre de votes