Comment recruter un salarié dans votre société de transport en 9 étapes ? 

Par Justine Demarque , le septembre 12, 2022
salariés dans une entreprise de transport déchargeant des colis
()

Vous souhaitez développer votre société de transport et agrandir votre équipe ? Le recrutement d’un employé constitue un enjeu de taille pour une entreprise. Pour le réussir, il est essentiel de procéder étape par étape, en commençant par la définition de ses besoins. De quelle manière s’y prendre ? Comment repérer les potentiels candidats ? Quelles sont les solutions et les aides possibles dans le cadre de cette opération ? Découvrez comment recruter un salarié efficacement en vous posant les bonnes questions à chaque étape. 

1. Quel est votre besoin en recrutement ? 

Commencez par formuler clairement vos besoins en termes de recrutement. En quoi l’employé va-t-il servir à l’entreprise ? Quel rôle va-t-il jouer dans le développement de la compagnie ? Quelles sont les conditions de travail imposées ?

L’analyse de ces aspects vous amène à la description détaillée du poste, dont le contenu mentionne : 

    • L’intitulé de la fonction 
    • L’ensemble des missions attribuées 
    • Les responsabilités associées à cette profession 
    • Les évolutions de carrière possible

De plus, pour trouver le bon candidat, une définition du profil requis est de rigueur. À l’aide de la fiche de poste, décidez des qualifications nécessaires à l’exercice de ce métier. 

Cela inclut les formations exigées, les expériences professionnelles ainsi que les qualités recherchées. 

2. Quelle sera la rémunération pour le poste ?

Une fois les caractéristiques du poste définies, passez à la détermination du salaire touché par l’employé, la contrepartie du travail effectué. Chaque entreprise peut fixer le montant de son choix, sous réserve qu’elle applique les réglementations conventionnelles et légales. 

Dans les faits, vous devez obligatoirement respecter :

    • Le principe d’égalité de rémunération hommes-femmes 
    • La non-discrimination 
    • Les règles relatives au SMIC 
    • Les salaires minimaux

Vous l’aurez compris, c’est à partir de ces points essentiels que vous arriverez à établir le salaire du nouvel employé. 

3. Existe-t-il des aides au recrutement ? 

Une entreprise en phase de recrutement peut, sous certaines conditions, bénéficier d’aides à l’embauche

L’obtention de ces dernières peut notamment dépendre :

    • Du statut antérieur du nouveau salarié 
    • De son lieu de domicile 
    • De l’effectif de la compagnie 
    • Du type de contrat conclu
    • De l’implantation de la société

Selon les cas, l’aide fournie peut prendre les trois formes ci-dessous :

    • Aide forfaitaire mensuelle versée à l’employeur 
    • Réduction des cotisations patronales de sécurité sociale 
    • Exonération partielle ou totale des cotisations patronales et salariales de sécurité sociales

4. Quel contrat de travail est le plus adapté ?

Optez pour celui qui répond le mieux aux besoins de la société. S’il s’agit d’un poste temporaire, par exemple en remplacement d’un salarié absent, un recrutement en CDD (Contrat à durée déterminée) constitue l’idéal. 

En revanche, dans le cadre d’un projet permanent, il est plus judicieux de privilégier un CDI (Contrat à durée indéterminée).

Bien entendu, mis à part ces deux principaux types de contrats, il en existe d’autres à appliquer selon les circonstances. 

Naturellement, quel que soit le type de contrat choisi, il devra se conformer au droit du travail. Pour ce faire, pensez à obtenir la convention collective de votre branche professionnelle. 

5. Votre offre d’emploi remplit-elle toutes les exigences  ? 

Maintenant que vous disposez des informations nécessaires, procédez à l’élaboration de l’annonce de recrutement. Celle-ci doit précisément contenir les caractéristiques du poste et les qualifications requises. Ceci, dans l’objectif de cibler les candidats les plus en adéquation avec cette fonction. 

D’ailleurs, à titre d’information, toute offre d’emploi est encadrée par la loi. Si certaines clauses sont obligatoires, telles que la date de rédaction par exemple, d’autres sont formellement interdites. C’est notamment le cas des termes discriminatoires ainsi que de fausses allégations. 

Voilà pourquoi, avant de publier votre annonce, assurez-vous qu’elle se conforme à la législation. 

6. Parmi les candidatures reçues, quels sont les meilleurs candidats ? 

Le recrutement suppose la réception de nombreux dossiers de candidature. Afin que vous puissiez repérer les meilleurs postulants, sans perdre trop de temps, comparez les CVs avec le profil requis. La technique consiste à classer vos critères d’embauche selon leur niveau d’importance.

Vous recherchez absolument une personne avec cinq ans d’expérience dans le domaine ? Vous pourrez écarter toutes les candidatures qui ne répondent pas à cette exigence. 

À la fin, il vous restera uniquement les postulants qui sortent du lot, autrement dit, ceux qui conviennent parfaitement à l’offre d’emploi.

7. Êtes-vous prêts pour réaliser les entretiens d’embauche ? 

Étape décisive, l’entretien représente pour vous l’occasion d’évaluer les aptitudes professionnelles des candidats sélectionnés et de mesurer leur motivation. L’interview vous permettra d’opérer le bon choix, celui qui est réellement bénéfique pour l’entreprise. 

Dans ce contexte, comme la loi l’exige, tout recruteur se doit de rester impartial et juste envers les postulants. Toutes les questions discriminatoires, par exemple sur la religion et les opinions publiques, sont formellement interdites. 

8. Êtes-vous accompagné pour rédiger le contrat de travail définitif ? 

Ça y est, vous venez d’engager la personne idéale pour le poste. Il reste maintenant à formaliser tout cela par écrit. 

Dans ce sens, il est recommandé de confier la rédaction du contrat à un professionnel du droit de travail. L’accompagnement de celui-ci est le gage d’un document souple et protecteur, en faveur d’une relation de confiance entre vous et le salarié.

Dans le cas où le salarié occupe encore son poste actuel, l’employeur lui remet une promesse d’embauche. Elle symbolise l’engagement des deux parties l’un envers l’autre. À noter que, quelle que soit la forme que prend cette dernière, par SMS ou par mail, elle équivaut à un contrat de travail. 

9. Déclarez le salarié et respectez les obligations légales 

Le DPAE ou Déclaration préalable à l’Embauche constitue la dernière étape du recrutement. Toutes les sociétés, avec un régime URSSAF ou MSA, sont dans l’obligation d’accomplir cette formalité. 

Effectivement, chaque entreprise doit déclarer son nouveau salarié aux organismes compétents, ceci, dans les huit jours précédant la date de recrutement. 

La réalisation de cette procédure joue en faveur des deux parties. Elle permet, non seulement, à la société de prétendre à un ensemble d’aides, mais aussi, au salarié, de profiter de ses droits. Raison pour laquelle il est fondamental de l’effectuer. Sachez qu’actuellement, la digitalisation facilite considérablement la démarche. 

De plus, il existe d’autres obligations légales à ne pas négliger. Citons :

    • L’inscription du salarié au registre unique du personnel 
    • L’affiliation de l’employé à une caisse de retraite 
    • La planification de la visite médicale
    • L’accueil et l’intégration du travailleur dans la société

Conseils : quelles sont les autres solutions pour recruter un salarié ?

En tant qu’employeur, vous disposez de plusieurs moyens pour vous aider à trouver des candidats et embaucher un salarié. Voici plusieurs options envisageables.

Recruter en s’appuyant sur les agences de placement

Constamment en contact avec les demandeurs d’emploi, ces agences possèdent la capacité de vous mettre en relation avec les meilleurs profils. Elles jouent effectivement le rôle d’intermédiaire entre les candidats et les entreprises. 

Recruter en passant par un cabinet spécialisé

Passer par les cabinets de recrutement est intéressant dans la mesure où leur accompagnement vous permet de gagner du temps. Vous leur adressez le profil recherché, ils s’occupent de tout mettre en œuvre, de la définition du poste à la sélection des postulants.

Généralement, les entreprises recourent au service de ces organismes afin de trouver des salariés qualifiés. Autrement dit, des employés plus difficiles à dénicher sur le marché du travail, à l’instar des cadres et des directeurs financiers.

Utiliser les réseaux sociaux professionnels pour recruter

À travers ces plateformes telles que LinkedIn, l’employeur peut obtenir plus de renseignements sur les potentiels candidats. Leur activité sur les réseaux donne de plus amples informations sur leur personnalité et leur centre d’intérêt. 

En tant que professionnel dans le transport de marchandises, les collaborations apportent divers avantages non négligeables. Que ce soit pour le recrutement ou pour le démarchage de vos clients, travailler en partenariat avec des plateformes et entreprises spécialisées vous permet de gagner en temps ainsi qu’en expertise, pour que vous puissiez vous focaliser sur votre cœur de métier. En devenant partenaire livreur Shippr par exemple, vous bénéficiez d’une application dans laquelle se trouvent des livraisons disponibles, une automatisation de la facturation ou encore un support opérationnel qui vous épaule en cas d’imprévus.

Pour découvrir tous les avantages que vous offrent cette collaboration et pouvoir multiplier vos revenus mensuels avec des livraisons Shippr, complétez le formulaire d »inscription.

Cet article vous a-t-il aidé ?

Note moyenne / 5. Nombre de votes