Transport sous température dirigée : comment l’assurer ?

Par Justine Demarque , le mai 27, 2022
deux chauffeurs livreurs s'échangeant des documents devant un camion frigorifique bleu
()

Le transport est le maillon le plus délicat de la chaîne logistique, d‘autant plus lorsqu’il s’agit de denrées alimentaires. Les risques de rupture de la chaîne du froid sont grands si le transport ne s’effectue pas dans les meilleures conditions. Pour éviter un tel risque causé par une variation de température ou une température non adaptée au produit, il est essentiel de savoir effectuer le transport sous température dirigée. De quoi s’agit-il exactement ? Dans quelles conditions assurer ce transport ? Quelles sont les réglementations en vigueur en France ? Ou encore, comment assurer ce transport délicat ? Focus sur un transport sous haute surveillance.

Température dirigée : définition

Le transport sous température dirigée a pour objectif d’assurer le transport de produits non stables dans les meilleures conditions possibles en garantissant le maintien d’une température adaptée.

Ce transport s’occupe de marchandises fragiles aux variations de température. On y retrouve les denrées alimentaires, mais également de produits médicaux, des fleurs ou encore des cosmétiques.

La température dirigée assure donc des conditions de transport adaptées à chaque produit. La température à maintenir lors de ces transports varie en fonction du type de produit à livrer ; il peut s’agir de températures positives (0-4°, 15-25°) ou négatives (-18°, -80°).

Quels sont les produits concernés par le transport sous température dirigée ?

Comme cité précédemment, le transport de marchandises sous température dirigée se présente comme le moyen indispensable pour de nombreux types de produits, sensibles aux variations de température.

Parmi cette marchandise, on retrouve ainsi les produits suivants : 

    • produits pharmaceutiques (vaccins, extraits végétaux)
    • échantillons destinés à l’analyse microbiologique
    • produits de santé (compléments alimentaires, vitamines)
    • aliments et ingrédients périssables (produits laitiers, viande, produits surgelés, houblon, fruits de mer, etc.)
    • produits biologiques (rétrovirus, cellules souches)
    • les plantes et les fleurs
    • produits chimiques réactifs (sensibles à la température)
    • le vin et d’autres boissons alcoolisées
    • produits de beauté (maquillage, soins de la peau)
    • aliments et ingrédients périssables (produits laitiers, viande, produits surgelés, houblon, fruits de mer, etc.)
    • certains produits technologiques
    • Toute autre marchandise ayant un risque de dégradation de la qualité lorsque les conditions climatiques sont défavorables

Le transport sous température dirigée : les conditions 

Un emballage adapté 

Un transport sous contrôle de température nécessite des emballages adaptés au type de produit et au mode de transport. 

Selon la nature du produit transporté, deux possibilités s’offrent à vous. 

    • Transport par camion réfrigéré : ce mode de transport est effectué par un camion muni de parois isolantes et d’un système de contrôle de la température. Ses équipements limitent ainsi les variations de température. 
    • Transport via un véhicule non réfrigéré, mais avec un emballage dédié : dans ce cas-ci, l’emballage joue un rôle extrêmement crucial, car il doit être lui-même réfrigérant. Cet emballage isotherme est alors composé d’un ou de multiples accumulateurs de froid. Ces derniers permettent à l’emballage de diminuer les échanges de chaleur et garantissent ainsi la bonne conservation à la température adéquate du produit.

Des entrepôts et chambres froides dédiés

Avant que le produit ne soit chargé pour entamer son transport, les entrepôts de stockage ont également un rôle à jouer. Ils doivent être équipés de salle de conditionnement ainsi que de pré-réfrigération afin d’assurer le respect de la qualité et de la fraîcheur des produits stockés. 

Découvrez également : Le guide des chambres froides positives 

Des chauffeurs expérimentés

Le transport sous température dirigée nécessite une véritable expertise de la part des chauffeurs. Il est donc essentiel qu’ils soient formés et expérimentés pour assurer des livraisons en respectant toutes les conditions sanitaires. Les connaissances du transport frigorifique sont nécessaires, tout comme les compétences telles que la capacité à réagir face à un imprévu sans compromettre la chaîne du froid par exemple. 

Transport sous température dirigée : réglementation en vigueur

Le transport de produits sous température dirigée est réglementé de façon très stricte. L’objectif ultime de la mise en place de ces règles sanitaires est de protéger les consommateurs contre tout risque de contamination ou de prolifération de bactéries.

Deux éléments principaux doivent obligatoirement être respectés lors du transport frigorifique : le maintien et le contrôle des températures.

Le maintien de la température 

Le maintien des températures s’effectue à l’aide de véhicules frigorifiques ou de contenants isothermes (ex : glacière) répondants aux normes ATP. Selon le type de produit transporté, il faut obligatoirement adapter la température durant le transport. Ceci pour assurer la conservation de l’ensemble des propriétés de chaque marchandise. 

Par exemple : 

    • 0-2° produits de la mer
    • 0-4° fromages découpés
    • -18° les viandes surgelées
    • etc. 

Découvrez également : Produit congelé ou surgelé : quelle différence existe-t-il ? 

Le contrôle de la température 

Tout au long du trajet jusqu’à la destination, il est indispensable de contrôler régulièrement les produits ainsi que la température pour s’assurer du maintien et du respect de la chaîne du froid. 

Pour ce faire, vous devez relever les températures des produits à intervalles réguliers à l’aide d’outils dédiés tels que des sondes, des thermomètres… Certains logiciels plus poussés permettent également la prise de température de façon automatique et contiennent même un système d’alarme ou de notification en cas d’anomalie. 

Le plan HACCP

Découlant du Paquet Hygiène, chaque établissement travaillant avec des denrées périssables doit obligatoirement mettre en place un programme HACCP. Ce plan sanitaire établit un ensemble de règles d’hygiène au sein de son entreprise et de ses processus afin de garantir la sécurité des denrées alimentaires. Ces règles reposent ainsi sur les bonnes pratiques d’hygiène, la démarche HACCP ainsi que sur un processus de traçabilité. 

La réglementation ATP 

Comme déjà mentionné précédemment, le règlement ATP est une obligation en matière de réglementation du transport sous température dirigée. Il s’agit d’un Accord relatif aux Transports internationaux de denrées Périssables et aux engins spéciaux à utiliser pour ces transports. Il fixe donc les normes des véhicules frigorifiques, les températures de stockage et de transport selon les types de produits ainsi que les normes d’hygiène et de sécurité à respecter tout au long du transport. 

Bon à savoir : l’annexe de l’arrêté du 1er juillet 2008 fixe les modalités du contrôle technique des véhicules frigorifique et liste les catégories et classes d’engins à utiliser en fonction du type de denrées et de la température de conservation à respecter pendant le transport.

Comment assurer le transport sous température dirigée ?

Assurer une logistique sous température dirigée nécessite ainsi une expertise ainsi que l’équipement adapté. Faire appel à une partenaire logistique externe professionnel se présente alors comme un atout. En effectuant de nombreuses tournées de livraison frigorifique, Shippr possède une grande expérience dans la gestion de ce type de transport. De plus, en collaborant exclusivement à des professionnels du transport, vous êtes assuré que les chauffeurs frigorifiques manipuleront votre marchandise dans le plus grand des soins et possèdent les équipements nécessaires à la sécurité de vos produits.

Prenez rendez-vous avec un de nos experts business afin d’échanger sur vos besoins.

Cet article vous a-t-il aidé ?

Note moyenne / 5. Nombre de votes