Marquage au sol de l’entrepôt logistique : quelle réglementation ?

Par Justine Demarque , le août 31, 2022
marquage au sol entrepôt personnel qui marche
()

Quelle que soit son activité, une entreprise doit assurer la sécurité de ses locaux et de ses équipes. Pour prévenir et minimiser les accidents, elle peut alors miser sur la signalisation. Le marquage au sol en entrepôt logistique fait d’ailleurs partie des moyens les plus efficaces en la matière. Avantageux à bien des égards, il doit néanmoins obéir à une règlementation précise. 

Dès lors, quelles sont les normes à respecter pour la mise en place de cette solution ? Mais encore, quel type de signalétique choisir afin de garantir de bonnes conditions de travail pour son effectif ? Découvrez donc les réponses dans cet article.

Pourquoi mettre en place un marquage au sol dans l’entrepôt logistique ?

Le marquage au sol joue un rôle primordial dans les entrepôts industriels et logistiques. 

Sécurité et prévention des risques 

Dans un premier temps, il permet de sécuriser les lieux et de prévenir les risques professionnels. En effet, les collisions et les accidents peuvent parfaitement bien se produire dans ces locaux dans lesquels se côtoient différents corps de métier (employés, conducteurs de véhicule, opérateurs de machines, etc.).

L’installation d’un balisage au sol se révèle alors essentielle pour permettre à chacun de circuler sans s’exposer aux éventuels dangers. Il en est ainsi surtout des piétons qui partagent le même espace que les véhicules.

Organisation de l’entrepôt

En plus de garantir la sécurité de vos équipes et de vos équipements, le marquage au sol dans un entrepôt logistique constitue également une solution intéressante pour organiser les différents endroits qui s’y trouvent.

Grâce à une signalisation claire et évidente, vos salariés peuvent effectivement identifier rapidement :

    • Les voies de circulation des engins industriels et de manutention 
    • Les allées piétonnes 
    • Les zones à risques (lieux de stockage de substances et produits dangereux, zones de danger) 
    • Les issues de secours 
    • Les endroits qui présentent des obstacles 
    • Les espaces dans lesquels se situent des systèmes anti-incendie 
    • Les lieux de chargement 
    • Les aires de débattement de portes automatiques

En outre, la délimitation des zones de travail contribue à maintenir l’ordre dans les locaux. De fait, avec un bon marquage au sol en entrepôt logistique, la circulation devient fluide. 

De plus, les piétons peuvent se déplacer en toute sérénité dans le bâtiment tout en minimisant leurs va-et-vient. D’ailleurs, l’un des objectifs de ce balisage consiste en la mise en place d’un sens de circulation au sein d’un espace de travail commun.

Obligation légale

Enfin, la pose d’une signalisation au sol des entrepôts s’impose comme une obligation légale à respecter. Vous devez donc y atteler si vous souhaitez éviter les poursuites et les sanctions que votre inaction entraîne.

Quels sont les différents types de signalétiques dans l’entrepôt ?

Pour vous conformer aux normes de sécurité du marquage au sol dans les entrepôts logistiques, vous pouvez utiliser plusieurs types de produits. 

Peinture spéciale à base de résine

Cette solution se montre particulièrement résistante à l’usure et à l’abrasion. Pensée pour un usage intensif, elle doit afficher un rendu qui dure sur le long terme. En plus, elle s’adapte à tout type de support.

Rubans adhésifs de signalisation

Ces produits se démarquent par leur propriété antidérapante. Ils réduisent ainsi les risques de glissade. Mais encore, ils présentent une grande résistance à l’abrasion, à l’eau, à l’exposition du soleil et aux températures extrêmes. 

En général, cette option de marquage au sol pour entrepôt logistique se colle directement sur le support. Forte d’une durée de vie relativement importante, elle convient très bien pour la mise en conformité des lieux et la modification rapide d’une signalisation.

Néanmoins, pour une application nette et précise de vos signalétiques, il est vivement conseillé de recourir à des accessoires de marquage de ligne. De fait, l’utilisation d’un traceur ou d’une matrice pour les peintures et d’un applicateur pour les rubans et bandes adhésifs vous permet d’obtenir un résultat de meilleure qualité.

Autocollants dédiés

Ces produits trouvent notamment leur place au niveau des sorties de secours et des voies piétonnes de votre entrepôt. De même, pour empêcher les piétons de traverser les voies réservées aux véhicules, vous pouvez opter pour des arceaux de sécurité.

Quoi qu’il en soit, les signalétiques à installer doivent se montrer intuitives, claires et compréhensibles par tous. De plus, pour éviter toute confusion, il importe qu’elles soient cohérentes dans l’ensemble de l’entrepôt.

La règlementation relative au marquage au sol de l’entrepôt logistique

Pour un bâtiment correctement signalisé et sécurisé, il faut respecter les normes en vigueur en matière de balisage au sol. 

En fait, le cadre règlementaire qui régit ce dernier réunit :

Il ressort de ces dispositions légales que vous devez assurer le marquage au sol de votre entrepôt logistique pour protéger votre personnel et limiter autant que possible les accidents de travail. Elles définissent clairement les obligations d’installation de sécurité pour éviter les dangers lors de la circulation en entreprise.

Les couleurs réglementaires d’identification des zones et voies de circulation

Dès lors, elles décrivent les couleurs règlementaires qui permettent d’identifier les différentes zones et voies de circulation dans votre local. Mais également les types et les niveaux de risque encouru :

    • Alternance de bandes jaunes et noires pour signaler les aires de débattement des portes automatiques ou un trafic intense dans les voies de circulation réservées aux véhicules 
    • Bandes jaunes et noires ou rouges et blanches pour indiquer des endroits dangereux 
    • Bandes continues de couleur jaune ou blanche pour désigner les voies de circulation

Il faut d’ailleurs savoir que pour ce dernier point, la règlementation relative à la signalisation au sol se voit portée par l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS).

Les couleurs de sécurité à respecter pour le marquage au sol d’un entrepôt logistique

Les coloris à utiliser pour le balisage au sol dans les bâtiments industriels et logistiques sont soumis à des règles précises. Ainsi, il n’y a pas de place pour l’improvisation ou l’approximation : une teinte correspond à une référence bien définie et répond à un emploi spécifique.

Selon le nuancier RAL, voici donc les couleurs qui peuvent servir pour les signalétiques au sol de vos entrepôts :

    • Blanc (9016) comme marquage général pour les voies de circulation et zones de stockage 
    • Gris (7045) pour effacer ou masquer des lignes présentes sur un support en béton 
    • Noir (9017) pour effacer les lignes existantes sur du bitume ou de l’asphalte 
    • Jaune (1023) pour les avertissements et les dangers 
    • Orange (2009) pour attirer l’attention sur les espaces de stockage de produits chimiques 
    • Rouge (3020) pour signaler des zones interdites ou dangereuses 
    • Bleu (5017) pour indiquer les marquages d’obligation et de protection 
    • Vert (6024) pour signaler une information, une évacuation ou une direction

Pour améliorer la visibilité de certaines zones sensibles ou à haut risque, les signalétiques utilisées peuvent revêtir des couleurs fluorescentes.

5 bons conseils pour une bonne signalétique industrielle

Avant de vous atteler au marquage au sol de votre entrepôt logistique, vous devez tenir compte de certains points essentiels. 

1. Informez-vous sur la réglementation applicable

Dès lors, pour un balisage conforme, il convient de bien s’informer sur la règlementation applicable. Quelles sont les couleurs auxquelles vous pouvez avoir recours ? Quelles sont les zones qu’il faut différencier ? Etc.

2. Évaluez l’aménagement et l’organisation

En second lieu, il importe d’évaluer l’aménagement et l’organisation de l’espace au sein de votre bâtiment. En effet, cela vous permet d’identifier les risques éventuels et ainsi de connaître les besoins en signalétiques. 

3. Choisissez la signalisation adaptée

Ceci nous emmène au troisième point, à savoir le choix des signalisations appropriées. Dans cette optique, le type de produit à sélectionner dépend de plusieurs facteurs :

    • Les caractéristiques du sol de votre entrepôt logistique 
    • La facilité d’application du produit 
    • La durabilité du marquage au sol (balisage temporaire ou permanent) 
    • Le budget qu’il importe de préparer pour cette démarche

4. Préparez le local avant la pose de la signalétique

En outre, pour obtenir un rendu optimal, il convient de s’assurer que le local se trouve à température ambiante avant la mise en place des signalétiques industrielles. Par ailleurs, pour garantir la meilleure adhérence possible, le sol doit se montrer parfaitement propre et sec. Il se révèle ainsi primordial de bien le dépoussiérer et d’enlever les taches de graisse et d’huile.

5. Contrôlez régulièrement l’état des marquages

Pour terminer, afin de profiter d’une utilisation durable du marquage au sol de votre entrepôt logistique, il importe de contrôler son état. Assurez-vous également que son nettoyage s’opère régulièrement et correctement.

 

 

Cet article vous a-t-il aidé ?

Note moyenne / 5. Nombre de votes