M-commerce : le guide de cette tendance fulgurante

Par Justine Demarque , le juin 19, 2022
homme avec son smartphone en main et sa carte de crédit
()

Dans un monde de plus en plus connecté, le smartphone est devenu un indispensable de notre quotidien. Cet accessoire permet, non seulement de communiquer avec nos proches, mais aussi de réaliser des ventes et des achats. On parle alors de m-commerce qui devance actuellement l’e-commerce. De quoi s’agit-il exactement ? Le point sur cette nouvelle tendance en plein essor.

Qu’est-ce que le M-Commerce ?

Le terme « M-commerce » apparait vers l’année 2012 pour désigner le mobile commerce. Il s’agit d’une extension du commerce électronique et du marketing digital. Le m-commerce correspond à l’ensemble des transactions commerciales réalisées via des terminaux mobiles tels que des smartphones ou des tablettes. Il donne la possibilité de vendre ou d’acheter n’importe quel produit ou service, depuis n’importe quel endroit. 

Mais, ce n’est pas tout ! Le m-commerce permet également au consommateur de consulter des informations sur un produit, un service ou un magasin. Depuis son smartphone, le prospect peut se renseigner sur les horaires d’ouverture d’une boutique ou encore sur le niveau de satisfactions des autres clients. 

Le commerce mobile présente de nombreuses fonctions qui permettent entre autres d’utiliser son téléphone comme moyen de paiement, d’y intégrer une carte de fidélité, d’effectuer des transactions bancaires, etc.

Différence entre e-commerce et m-commerce

La principale différence entre le e-commerce et le m-commerce réside dans le support utilisé pour effectuer les transactions en ligne. Dans le e-commerce, les ventes et les achats s’opèrent depuis un site web à l’aide d’un ordinateur. En ce qui concerne le m-commerce, les échanges commerciaux sont réalisés par le biais d’un smartphone ou d’une tablette, à travers une application mobile ou une version mobile d’un site marchand. L’utilisateur peut alors réaliser ses achats où qu’il soit, tant qu’il a accès à internet.

Par ailleurs, la non-portabilité du PC limite la capacité de suivi de localisation du commerce en ligne. Ce qui n’est pas le cas pour le m-commerce où les applications peuvent repérer les emplacements des utilisateurs via le GPS ou le Wi-Fi. Les entreprises disposent alors d’une information spécifique relative à la localisation des prospects. Elles peuvent en faire usage par exemple pour cibler des clients dans un endroit particulier.

Enfin, le m-commerce offre une sécurité plus étendue que l’e-commerce. En effet, le commerce en ligne a souvent recours aux cartes de crédit comme moyen de paiement. Pourtant, les acheteurs sont parfois réticents de partager leurs numéros de carte de crédit sur la toile. Le mobile commerce se révèle alors comme une alternative plus sécurisée en proposant des mesures de sécurité plus étendues. En plus de l’authentification à deux facteurs ou à plusieurs niveaux, le m-commerce peut également proposer l’authentification biométrique. De plus, il permet d’utiliser des portefeuilles mobiles comme Android Pay ou Apple Pay à la place de la carte de crédit.

Pourquoi le m-commerce connaît-il une progression fulgurante ?

Si le mobile commerce est en plein boom, c’est qu’il répond à une nouvelle habitude de consommation. L’avènement du smartphone connecté y est pour quelque chose. Utilisé par environ 95 % des Français âgés entre 15 et 64 ans, ce gadget est devenu inséparable de l’utilisateur. 

Outre la communication, le consommateur s’en sert pour effectuer des achats. Selon la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance), le m-commerce représente 48 % du chiffre d’affaires des sites e-commerces français en 2021. Différents facteurs ont contribué à cette expansion du m-commerce.

L’accessibilité de la nouvelle technologie

La montée en puissance du mobile commerce peut s’expliquer par l’expansion des technologies sans fil et connectées et l’arrivée du 3G. De plus, les smartphones et les tablettes sont désormais accessibles avec des prix de plus en plus abordables. De nombreuses personnes détiennent aujourd’hui un téléphone probable et peuvent effectuer des activités électroniques, dont le commerce en ligne, via les appareils mobiles. 

L’ergonomie 

Le smartphone est beaucoup plus simple à utiliser qu’un ordinateur ou une tablette. Les écrans sont plus ergonomiques, offrant ainsi une alternative aux PC portables et aux tablettes qui sont trop encombrantes. Le consommateur préfère ainsi se servir de son smartphone pour des raisons de praticité.

La démocratisation des médias sociaux

L’engouement pour les réseaux sociaux est l’un des facteurs principaux à avoir propulsé le mobile commerce. En effet, la plupart des propriétaires de smartphone sont actifs sur les réseaux sociaux. Et selon un rapport de We Are Social, 90 % d’entre eux s’y connectent depuis un mobile. Une étude de l’Ifop, quant à elle, affirme que plus de la moitié des mobinautes consultent les avis des utilisateurs publiés sur les médias sociaux avant d’acheter un produit.

Pourquoi faut-il se mettre au m-commerce ?

Une entreprise a tout intérêt à se lancer dans le m-commerce, tant les avantages de ce créneau sont nombreux. 

Étendre la zone de chalandise

Grâce au commerce mobile, vous pouvez cibler davantage de clients. En effet, ce canal de vente permet de dépasser les frontières géographiques et d’aller au-delà de votre zone de chalandise. Vous pouvez ainsi toucher une cible plus large et plus variée.

Vendre 24h/24

Dans le m-commerce, vos produits et services sont visibles 24h/24 et 7j/7. Les clients peuvent passer commande à tout moment et depuis n’importe quel endroit. Ce qui lui confère un avantage de taille par rapport au magasin physique qui est limité par des horaires d’ouverture et de fermeture précises.

Améliorer la satisfaction des clients

Le commerce mobile permet de récolter des données fiables sur le consommateur afin d’optimiser les services. Sa mobilité et sa portabilité vous renseignent sur les besoins précis du prospect. Ce qui vous permet d’y répondre de manière personnalisée et d’entretenir une relation de proximité avec chaque client. Tout acheteur apprécie se sentir valorisé. Il n’hésitera donc pas à renouveler ses achats et même à recommander votre marque à ses connaissances. Vous générez ainsi davantage de ventes.

La facilité de mise en place

Le m-commerce est facile à déployer. Sa mise en place ne requiert pas de moyens colossaux. Il suffit d’adapter le site internet pour qu’il soit optimisé au mobile.

Quelle est la place du mobile dans le parcours client omnicanal ?

Le mobile occupe une place prépondérante dans une stratégie omnicanale. Il constitue un véritable point d’entrée de la relation client.

Une bonne source d’informations

Le mobile vous permet de récolter des données sur les habitudes de vos clients. Ce qui vous permet de créer des interactions personnalisées et contextualisées selon les besoins des utilisateurs.

Sachez également que le mobile est la source d’informations préférée des Français, après l’ordinateur. 42 % des internautes l’utilisent pour se renseigner sur un produit ou un service avant l’achat.

Un outil shopping privilégié

À l’ère du phygital, les enseignes utilisent souvent la technologie mobile pour améliorer l’expérience client en point de vente. Certaines proposent par exemple des applications pour localiser un produit en rayon ou encore des options de paiement sans contact. D’autres mettent à disposition des QR codes que le client peut scanner avec son smartphone afin d’obtenir des informations sur un produit.

Des échanges personnalisés et instantanés

Le mobile commerce se démarque par son instantanéité. Cette technologie donne l’avantage de rester en contact permanent avec les clients et les prospects. Ce qui permet d’optimiser la relation client

Comment amorcer sa transformation vers le m-commerce ?

Le basculement vers le mobile implique la mise en place d’un nouveau format de site web pensé mobile. Pour ce faire, vous disposez de plusieurs options : le responsive design, le site web mobile ou encore l’application mobile.

Le responsive design

Le responsive design est sans doute la technique la plus répandue. Il s’agit d’inclure une fonctionnalité dans le code du site web afin que celui s’adapte à toutes les tailles d’écran (ordinateur, tablette, smartphone). Vous disposez ainsi d’un site e-commerce qui peut s’afficher sur tous les supports.

Le site web mobile

Cette solution consiste à concevoir un site spécialement dédié au mobile. Lorsque l’utilisateur visite votre site marchand depuis son smartphone, il est redirigé automatiquement vers la version mobile. Vous disposez donc de deux sites distincts avec deux URL différentes.

La création d’un site web mobile promet une meilleure expérience de navigation. En revanche, cette option nécessite un investissement plus important.

L’application mobile

Vous pouvez aussi décider de créer une application mobile en vue d’offrir une interface plus performante à vos visiteurs. Cependant, sa mise en place nécessite un budget plus important que la création d’un site internet. Cet outil doit donc présenter un réel intérêt pour l’utilisateur pour qu’il le télécharge.

Adopter un état d’esprit « mobile thinking »

Outre la création d’un site internet ou d’une application mobile, le passage vers le m-commerce aboutit à un long processus de changement au sein de l’entreprise. Cette transformation digitale implique de :

    • sensibiliser chaque membre de l’entreprise aux enjeux de cette transformation digitale
    • former les collaborateurs
    • écouter les attentes et besoins des clients

 

Pour vous lancer pleinement dans le m-commerce, il est intéressant de confier votre gestion logistique à un partenaire externe professionnel. Prenez contact avec un de nos business experts afin de discuter de vos besoins et consacrez-vous pleinement à votre cœur de métier.

Cet article vous a-t-il aidé ?

Note moyenne / 5. Nombre de votes