LOA & LLD : le guide des formules de financement de véhicules utilitaires

Par Justine Demarque , le avril 12, 2022
livreur devant sa camionnette blanche
()

Vous êtes livreur de colis et cherchez à acheter un véhicule en leasing ? Deux solutions de financement se présentent à vous : la location avec option d’achat (LOA) ou la location longue durée (LLD). Les deux formules de leasing possèdent leurs avantages comme leurs inconvénients. Pour faire votre choix entre ces deux options, ce guide vous fait découvrir tous les aspects, aussi bien fiscal, d’assurance ou encore d’entretien liés à ces offres de leasing.

Principe du leasing

Le leasing est un type de crédit de consommation qui est assorti d’un bail de location. Ce bail est contrat qui encadre la location d’un bien mobilier (exemple : voiture) ou immobilier (appartement) lors d’une durée déterminée. 

Pour un livreur indépendant ou une société logistique, cette technique de financement permet d’utiliser un véhicule en location et éventuellement de l’acquérir en fin de contrat. 

Le leasing fait intervenir trois parties :

    • l’utilisateur qui souhaite disposer d’un auto, vélo ou moto, etc
    • un établissement financier 
    • un constructeur automobile

La société de financement achète le véhicule choisi par l’utilisateur et en devient propriétaire. Il le met à la disposition du livreur qui s’en sert en contrepartie du paiement d’une mensualité. Le montant du loyer est alors calculé à partir de plusieurs données, notamment : le prix de la voiture, la durée de location, le kilométrage annuel autorisé ou encore les services inclus. À l’issue du contrat de leasing, l’utilisateur a le choix d’acheter le véhicule en déboursant la valeur résiduelle ou de le rendre au loueur.

Différences entre LOA et LLD

Il existe deux formules différentes de leasing : la location avec option d’achat (LOA) et la location longue durée (LLD). 

La LOA se distingue par la possibilité d’acquérir le véhicule en fin de contrat. Ce que la LLD ne permet pas de faire. Dans le cadre d’une location longue durée, vous profitez du véhicule pendant une période définie, moyennant le versement d’un loyer mensuel. Lorsque le contrat de location arrive à son terme, vous devez restituer la voiture au propriétaire qui le revendra sur le marché de l’occasion.

Par ailleurs, les frais d’entretien et de réparation sont déjà inclus dans les mensualités. Ce qui n’est pas le cas dans le cadre d’une LOA où ces prestations sont optionnelles. La prise en charge de ces services donne lieu au paiement d’un coût supplémentaire. 

À part cela, la LOA a la particularité d’exiger le versement d’un premier loyer au moment de signer le contrat de location. Ce dépôt de garantie représente environ 15 % du prix du bien. Si vous levez l’option d’achat, cet apport sera déduit du prix restant à payer. Dans l’hypothèse inverse, il sera remboursé à la fin du contrat.

LLD : location longue durée

Les avantages 

La LLD vous donne la possibilité de rouler avec une voiture neuve sans mobiliser vos fonds propres ou contracter un crédit auto. Vous payez seulement les loyers tel que prévu dans le contrat. Par ailleurs, avec la location longue durée, vous contrôlez mieux votre budget auto étant donné que les coûts d’entretien et de maintenance sont inclus dans les mensualités. Vous ne risquez donc pas d’avoir de mauvaises surprises avec des frais imprévus. 

La LLD vous dispense également des procédures administratives inhérentes à l’utilisation du véhicule. En optant pour cette formule, vous vous contentez simplement de signer le contrat et de réceptionner les clés de l’automobile. La société de leasing s’occupe de toutes les démarches avec le concessionnaire et l’administration publique.

Puis, la location longue durée est un choix à prendre si vous aimez changer régulièrement de voiture. Elle vous donne la possibilité de toujours conduire une belle voiture neuve sans débourser une somme trop importante à l’achat. De plus, vous n’avez pas à vous soucier de la revente. Vous restituez seulement le véhicule à la société de leasing qui se chargera de lui trouver un autre preneur.

Les inconvénients 

La location longue durée offre des avantages alléchants. Mais comme toute chose, cette formule n’est pas sans revers de médaille. À commencer par le coût du loyer qui peut revenir finalement plus élevé que l’achat d’un véhicule. 

Sans oublier que les petits dégâts comme les rayures, les griffes et les bosses sur le pare-choc peuvent vous coûter cher. À l’échéance du contrat, la société de leasing vous facture des frais de remise en état qui peuvent s’avérer très coûteux.

À part cela, il se trouve que la LLD est très encadrée au point qu’il est impossible de la rompre avant terme sans payer des indemnités. De plus, elle impose des restrictions strictes comme le respect d’un kilométrage mensuel ou annuel. Des pénalités s’appliquent en cas de dépassement.

LOA : location avec option d’achat

Les avantages

Tout comme la LDD, la LOA vous permet de changer de véhicule autant que vous le souhaitez. En outre, grâce à ce contrat, vous disposez d’un auto neuf sans toucher à la trésorerie de l’entreprise. Elle répond bien aux besoins des professionnels qui manquent de moyen pour financer un achat automobile. 

Par ailleurs, la location avec option d’achat permet de s’acquitter de mensualités plus faibles qu’un crédit auto classique. De plus, les montants des loyers peuvent être modulés pour s’adapter au budget de l’entreprise. Puis, vous pouvez racheter le véhicule de société avec un prix relativement inférieur à celui du marché.

Comme il fait l’objet d’une location, le véhicule n’apparaît pas dans l’actif du bilan. Les mensualités sont en effet comptabilisées comme des charges et sont déductibles des bénéfices imposables. De même, en tant que simple locataire, vous ne risquez pas de voir le véhicule saisi. 

Enfin, la LOA permet d’optimiser la gestion du parc automobile de l’entreprise. En effet, celle-ci peut être externalisée et confiée à des professionnels.

Les inconvénients

Malgré tous les points positifs de la LOA, celle-ci présente tout de même quelques inconvénients. 

Tout d’abord, elle impose le versement d’un dépôt de garantie lors de la signature du contrat. Cet apport permet toutefois d’éviter de débourser plus d’argent pour acheter le véhicule à l’issue de l’engagement. Puis, on plaint l’absence de services d’entretien et de maintenance comme tel est le cas dans la LLD. 

Il faut également souligner que ce type de contrat est souvent assorti d’un forfait kilométrique. Un dépassement de cette limite peut vous contraindre à payer de lourdes pénalités financières. Au même titre que la LLD, le contrat de location ne peut être résilié sous peine de régler d’importantes indemnités. 

Enfin, vous ne pouvez pas personnaliser le véhicule durant la période de location. En effet, celui-ci doit être rendu à l’état à la fin du contrat si vous ne levez pas l’option d’achat.

Assurance

Si la souscription d’une assurance auto est déjà comprise dans le contrat de LLD, elle incombe au locataire dans le cadre d’une LOA. De ce fait, vous devez obligatoirement souscrire une garantie responsabilité civile. Il est également conseillé de prendre des garanties supplémentaires afin de renforcer votre protection en cas de sinistre : vol, incendie, perte financière, décès-invalidité.

Entretien

Comme il a été dit précédemment, l’entretien du véhicule est pris en charge par le loueur dans le cadre d’une LLD. En revanche, le locataire d’une automobile ou d’un deux-roues loué en LOA est tenu d’assurer la maintenance par ses propres frais. Dans ce cas, il doit confier l’entretien à un garage agréé ou membre du réseau du constructeur.

Fiscalité

LOA

Dans le cadre d’une LOA, vous demeurez seulement locataire du véhicule pendant la période de location. Vous ne devenez propriétaire qu’en levant l’option d’achat à l’échéance du contrat. De ce fait, vous ne bénéficiez pas des dispositifs fiscaux relatifs à l’amortissement. Par contre, la totalité des loyers versés est déductible du résultat de l’entreprise.

En ce qui concerne la TVA, la location d’un véhicule avec option d’achat est soumise à un taux de 20 %. Cette taxe est récupérable à 100 % s’il s’agit d’un véhicule utilitaire ou commercial. À part cela, un livreur ou un transporteur qui loue un véhicule utilitaire en LOA est également exonéré de TVS.

LLD

En recourant à la LLD, vous ne pouvez pas déduire les amortissements puisque vous n’êtes par propriétaire du véhicule. Cependant, vous avez la possibilité de déduire les charges locatives du résultat de l’entreprise. En outre, ces loyers sont soumis à une TVA de 20 % qui est récupérable sur la durée de la location.

Puis, en tant que livreur, vous êtes astreint à payer une taxe professionnelle. Dans le cadre d’une LLD, celle-ci est calculée à partir du montant du loyer et non de la valeur d’origine du véhicule.

Enfin, la souscription à une LLD vous astreint également à vous acquitter d’une taxe sur les véhicules de tourisme et de société (TVTS) dès le troisième mois de location.

Comment choisir entre LOA et LLD ?

Le choix entre LOA et LLD dépend essentiellement de vos besoins, mais aussi de votre souhait de devenir ou non propriétaire du véhicule. Vous devez aussi comparer le coût total des différentes modalités. 

Pour ce faire, il convient d’additionner toutes les mensualités, les frais d’entretien, l’assurance, la valeur de la revente, etc. De même, il est également crucial de tenir en compte des coûts d’un crédit à la consommation classique. Ce type de financement peut constituer une alternative intéressante si vous envisagez de garder votre automobile à long terme.

Ce calcul fait, vous devez prendre en considération les conditions de votre activité professionnelle. Si vous parcourez beaucoup de kilomètres ou que vous souhaitez vous dispenser de l’entretien du véhicule, la LLD est le choix le plus adapté. Si au contraire, vous faites peu de kilomètres ou que vous désirez devenir propriétaire, optez pour la LOA.

Une fois que vous avez votre véhicule de livraison, il est temps de commencer à trouver des clients. Comment faire cela simplement et sans y consacrer trop de temps ? En devenant livreur partenaire Shippr. Remplissez le formulaire pour commencer l’inscription Shippr. Une fois votre application en main, vous pourrez sélectionner les livraisons que vous souhaitez effectuer parmi les missions disponibles.

 

Cet article vous a-t-il aidé ?

Note moyenne / 5. Nombre de votes